Le ministère de l’Énergie notifie l’obligation d’achat d’énergie éolienne, hydroélectrique et de stockage d’énergie jusqu’en 2030

Le ministère de l’Énergie (MoP) a émis l’obligation d’achat d’énergie renouvelable (RPO) et l’obligation de stockage d’énergie (ESO) jusqu’à l’exercice 2029-2030.

Un comité sous la coprésidence des secrétaires du MoP et du ministère des Énergies nouvelles et renouvelables (MNRE) a été constitué le 17 décembre 2020 pour recommander une trajectoire RPO au-delà de 2021-22. Sur la base des recommandations du comité conjoint et des discussions avec le MNRE, le MoP a spécifié la trajectoire RPO suivante au-delà de 2021-22.

Le MoP a précisé que le RPO éolien ne sera satisfait que par l’énergie produite à partir de projets éoliens mis en service après le 31 mars 2022. L’obligation d’achat d’hydroélectricité (HPO) ne sera satisfaite que par l’énergie produite à partir de grands projets hydroélectriques (LHP), y compris l’hydroélectricité pompée, mis en service après le 8 mars 2019 et jusqu’au 31 mars 2030. D’autres RPO peuvent être satisfaits par l’énergie produite à partir de tout projet d’énergie renouvelable.

Un dirigeant d’un développeur de premier plan a déclaré à Mercom que Wind RPO avait été spécifié pour stimuler les installations éoliennes et réduire le coût de l’électricité générée par les projets éoliens. L’exécutif a également déclaré que des RPO solaires spécifiques avaient été retirés car le coût de l’électricité produite à partir du solaire avait atteint le niveau souhaité.

À partir de l’exercice 2022-2023, l’énergie de tous les projets hydroélectriques sera considérée comme faisant partie du RPO. La trajectoire HPO, comme cela a été notifié précédemment, continuera de prévaloir pour tous les LHP mis en service après le 8 mars 2019. Tous les autres projets hydroélectriques seront considérés comme faisant partie d’autres RPO.

Le mécanisme de certificat d’énergie renouvelable (REC) correspondant à l’hydroélectricité sera développé par la Commission centrale de réglementation de l’électricité (CERC) pour faciliter la mise en conformité de HPO avec un prix de plafonnement de 5,50 ₹/kWh (~ 0,069 $/kWh) à partir du 8 mars 2019, au 31 mars 2021, et avec une indexation annuelle de 5 %.

L’hydroélectricité importée de l’extérieur du pays ne sera pas prise en compte pour répondre à HPO.

Tout manque à gagner dans la réalisation des autres RPO au cours d’une année peut être compensé par l’énergie excédentaire consommée par les projets éoliens mis en service après le 31 mars 2022. Cette énergie éolienne doit être au-delà du RPO éolien pour cette année. L’obligation Autre RPO peut également être satisfaite à partir de l’énergie excédentaire consommée par les projets éligibles, y compris les projets hydroélectriques pompés (PSP), mis en service après le 8 mars 2019, au-delà du HPO pour cette année ou en partie des deux. Tout manque à gagner dans la réalisation du RPO éolien au cours d’une année peut être compensé par un excès d’énergie consommée par les centrales hydroélectriques, qui est supérieure au HPO pour cette année et vice versa.

Le ministère a également communiqué le pourcentage de l’énergie totale pouvant être consommée par les projets solaires et éoliens avec stockage.

Consommation totale d'énergie des projets solaires et éoliens avec stockage d'énergie pour examen RPO jusqu'à l'exercice 2029-30L’obligation de stockage d’énergie (ESO) sera calculée en termes d’énergie en tant que pourcentage de la consommation totale d’électricité et considérée comme remplie uniquement lorsqu’au moins 85 % de l’énergie totale stockée dans le système de stockage d’énergie (ESS) provient d’énergies renouvelables. sources annuellement.

L’ESO sera revue périodiquement, compte tenu de la mise en service de la PSP. Il s’agit de s’adapter à toute nouvelle technologie de stockage d’énergie prometteuse et commercialement viable et à la réduction du coût des systèmes de stockage d’énergie par batterie.

L’Inde a ajouté une capacité d’énergie éolienne de 275 MW au premier trimestre 2022, soit une augmentation de 30 % d’un trimestre à l’autre par rapport aux 212 MW installés au quatrième trimestre 2021, portant les installations éoliennes cumulées dans le pays à 40,4 GW, selon les récentes données publiées. par le MNRE.

Le gouvernement prévoit d’introduire une politique de stockage de l’énergie pour stimuler la croissance et soutenir l’expansion des énergies renouvelables. Le ministre de l’Énergie de l’Union, RK Singh, lors d’une récente interaction avec des développeurs d’énergie renouvelable et des représentants du gouvernement, a déclaré que le stockage ferait partie intégrante du système électrique en vertu de la loi sur l’électricité.

Abonnez-vous aux mises à jour réglementaires en temps réel de Mercom pour vous assurer de ne manquer aucune mise à jour critique de l’industrie des énergies renouvelables.