Le gouvernement polonais décide d’annuler ses propres règles bloquant les parcs éoliens terrestres

Le gouvernement polonais a approuvé une législation qui faciliterait la construction d’éoliennes terrestres. Les nouvelles mesures annuleraient les restrictions adoptées par le même gouvernement il y a six ans, qui ont entraîné l’effondrement de nouveaux investissements éoliens terrestres – auparavant parmi les plus élevés d’Europe.

Hier, le cabinet a adopté un amendement à la loi actuelle sur les éoliennes. Elle supprimerait la règle dite « 10H », introduite en 2016, qui interdit la construction de parcs éoliens là où se trouvent des bâtiments à une distance de dix fois la hauteur de l’éolienne.

Cela a abouti à l’un des régimes réglementaires les plus restrictifs d’Europe, rendant effectivement impossible la construction de parcs éoliens sur 99,7 % des terres polonaises, a écrit Włodzimierz Ehrenhalt, l’expert en chef de l’énergie de l’Union des entrepreneurs et employeurs (ZPP), dans un avis rendu l’an dernier.

En conséquence, alors qu’en 2015 – la dernière année avant l’introduction de la règle – la Pologne a installé 1 266 MW de capacité éolienne terrestre (la deuxième plus grande de tous les pays d’Europe), entre 2017 et 2019, elle n’a installé en moyenne que 34 MW par an.

Il y a cependant eu une légère reprise depuis 2020, et en janvier de cette année, un nouveau record a été établi pour la quantité d’énergie produite par le vent. Les turbines ont fourni environ un tiers des besoins en électricité de la Pologne à certains moments de ce mois. Sur l’ensemble de l’année dernière, l’éolien terrestre a fourni environ 8 % de l’électricité polonaise.

Cependant, les analystes et les chiffres de l’industrie affirment que la règle 10H empêche toujours la Pologne d’atteindre son plein potentiel éolien. En réponse, le gouvernement a publié en mai de l’année dernière un projet de loi qui assouplirait les réglementations, donnant aux autorités locales le contrôle sur l’emplacement des nouveaux parcs éoliens.

Maintenant, ce projet de loi a été approuvé par le cabinet. Selon les nouvelles règles, les éoliennes devraient toujours se trouver à au moins 500 mètres des bâtiments existants, mais au-delà, leur emplacement serait défini dans le cadre de plans d’aménagement décidés par les autorités locales.

« Le gouvernement veut renforcer la position des collectivités locales concernant le développement de l’énergie éolienne », a annoncé le bureau du Premier ministre après l’approbation de la législation.

Cela permettra au secteur de « se développer non seulement de manière dynamique, mais avec une approbation sociale », a déclaré la ministre du climat Anna Moskwa, ajoutant qu' »une priorité de notre politique énergétique est la diversification des sources d’énergie ».

La Pologne a produit une quantité record d’électricité à partir du vent en janvier

L’année dernière, la Pologne a produit environ 70 % de son électricité à partir du charbon, contre 87 % dix ans plus tôt, mais toujours de loin le chiffre le plus élevé de l’UE. Au cours de cette décennie, la proportion d’électricité produite à partir d’énergies renouvelables est passée de 7 % à 17 %.

La législation proposée est maintenant transmise au parlement, où le gouvernement détient la majorité dans la plus puissante chambre basse du Sejm. Cependant, certains membres de sa coalition nationale-conservatrice ont exprimé leur scepticisme à l’égard du passage du charbon aux énergies renouvelables.

Le porte-parole du gouvernement, Piotr Müller, a cependant assuré hier que « les énergies renouvelables n’entrent pas en conflit avec les sources stables des centrales électriques au charbon ». Il s’est déclaré « convaincu qu’il y aura une majorité parlementaire » en faveur de la nouvelle réglementation éolienne, rapporte l’agence de presse Interia.

Le charbon passe de 87 % à 71 % du mix énergétique de la Pologne en une décennie, les énergies renouvelables pouvant atteindre 17 %

Le gouvernement pourra également compter sur le soutien aux nouvelles règles de l’opposition centriste et de gauche, favorable aux énergies renouvelables et qui a critiqué les restrictions de 2016 sur les éoliennes.

La nouvelle d’hier a cependant rencontré une réponse sarcastique de Borys Budka, chef du caucus parlementaire de Civic Coalition (KO), le plus grand groupe d’opposition.

« Encore un grand succès pour le gouvernement », a-t-il tweeté. « Ils changent leur propre loi, grâce à laquelle ils ont bloqué l’énergie éolienne verte bon marché en Pologne pendant sept ans. Dire qu’ils sont idiots, c’est dire une évidence ».

Crédit image principale : Abby Anaday/Unsplash