La nouvelle capacité d’infrastructure éolienne de l’Alberta domine le Canada

L’Alberta, l’épicentre du pétrole et du gaz des nations, s’est tournée vers le vent, menant le Canada en termes de capacité de nouveaux parcs éoliens l’année dernière et maintenant, en 2022, les investissements dans les parcs éoliens atteignent des milliards de dollars alors que le secteur privé adopte des turbines plus grandes et plus avancées. .

L’Association canadienne des énergies renouvelables (CanREA) attribue la croissance rapide de l’énergie renouvelable (solaire et éolienne) de la province au marché de l’énergie déréglementé qui a fait de l’Alberta le foyer des secteurs de l’énergie éolienne et solaire à la croissance la plus rapide au Canada. Entre 2019 et 2021, l’approche des énergies renouvelables basée sur le marché a conduit à plus de 1 600 MW de capacité contractuelle par les entreprises et à plus de 3 milliards de dollars d’investissements en Alberta.

« 2021 a été une année positive pour nos industries, avec 677 MW de nouvelle énergie éolienne et 288 MW de nouvelle énergie solaire à grande échelle mis en service », a déclaré Robert Hornung, président et chef de la direction de CanREA, parlant de croissance à l’échelle nationale. Mais c’est l’Alberta qui a représenté plus de 60 % de la nouvelle capacité canadienne installée en 2021, la Saskatchewan représentant 20 % supplémentaires. Les statistiques de l’Alberta montrent qu’en 2021, 250 MW de capacité d’énergie solaire et 358 MW de capacité d’énergie éolienne ont été ajoutés au réseau électrique de l’Alberta.

Le secteur privé de l’Alberta se retrouve maintenant avec des milliards de dollars de nouvelles capacités en construction et proposées. Le projet éolien Grizzly Bear Creek de 250 millions de dollars, qui a récemment reçu l’approbation de l’Alberta Utilities Commission (AUC) pour augmenter sa capacité, envisage de commencer à produire 152 MW d’ici la fin de l’année. Le projet, situé à 160 kilomètres au nord d’Edmonton, est le quatrième d’Enel Green Power en Alberta, portant sa capacité installée totale à plus de 360 ​​MW.

Le plan de l’AUC nouvellement approuvé réduit le nombre de turbines de 50 à 34 turbines en utilisant des turbines plus grandes et une technologie plus récente, ce qui réduira également l’empreinte du site, les routes d’accès nécessaires et les systèmes de support électrique globaux requis. (Il y aura trois turbines Vestas V136 et 31 turbines Vestas V150 produisant 4,2-4,5 MW). Pennecon Heavy Civil est l’entrepreneur responsable du reste de l’usine, selon les informations fournies par Matt Epting, responsable des relations publiques et des médias d’Enel pour l’Amérique du Nord.

Fin juin, la filiale de Capstone Infrastructure Corporation Wildrose 2 Wind Farm, un autre nouvel investissement, a signé un accord d’achat d’électricité de 20 ans avec Edmonton, le plus grand du genre avec une ville pour 78 MG d’énergie renouvelable. Wild Rose 2 est également partie à un contrat d’achat d’électricité avec Pembina Pipeline Corporation pour le prélèvement de 105 MW d’énergie renouvelable sur 15 ans.

Le projet Wildrose 2 de 260 millions de dollars sera situé à 35 km au sud-est de Medicine Hat. Megan Hunter, responsable des relations avec les médias pour Capstone, a déclaré par e-mail qu’un entrepreneur en ingénierie, approvisionnement et construction est en cours de recrutement, mais aucun nom ne sera rendu public tant que l’accord ne sera pas finalisé, mais la construction devrait commencer plus tard en 2022. sélection de la technologie et fabrication , nous avons récemment signé un accord de fourniture de turbines avec Siemens Gamesa Renewable Energy Inc. pour fournir 38 turbines SG 5.2-145 pour le projet et fournir des services d’exploitation et de maintenance à long terme pour l’installation », a-t-elle déclaré.

Hunter a déclaré que chaque turbine a une capacité de production de 5,2 MW, ce qui est bien supérieur aux turbines disponibles sur le marché il y a dix ans. « Cela nous a permis de réduire considérablement l’empreinte globale et les impacts potentiels du parc éolien sans compromettre la capacité de production », a-t-elle déclaré. Une conception antérieure proposée par l’ancien propriétaire du projet comprenait 60 turbines pour atteindre une capacité de production de 192 MW.

Un deuxième projet Capstone est Buffalo Atlee Wind Farm, Phases 1-4. Actuellement en construction, l’entreprise devrait être opérationnelle d’ici décembre 2022. Une fois opérationnelle, les phases 1 à 4 du parc éolien Buffalo Atlee auront une capacité combinée de 58,3 MW et comprendront 13 turbines au total. La ferme est située à environ cinq kilomètres à l’est du hameau de Jenner. Le coût du projet en quatre phases est de 85 millions de dollars.

À la fin juin, BluEarth Renewables a célébré l’inauguration de son projet éolien Hand Hills de 145 MW, qui créera 175 emplois pendant le pic de construction et injectera plus de 250 millions de dollars dans l’économie albertaine. Le projet, situé au nord-est de Drumheller, devrait démarrer en 2023.

« L’entrepreneur principal sera Borea », a déclaré Erin Roberts, responsable des communications pour BluEarth Renewables. Au total, dit-elle, 29 éoliennes sont prévues pour le site. Borea a construit plus de 6 500 MW d’énergie éolienne à travers le Canada, dont trois des plus grands projets au pays.

Potentia Renewables Inc. a en construction le projet éolien Jenner de 400 millions de dollars, un développement en trois phases produisant 303 MW avec 22 turbines en phase 1, 13 turbines en phase 2 et 20 turbines en phase 3 avec une date d’achèvement de 2023. La même société a également sous la construction du parc éolien du comté de Wheatland, d’une valeur de 170 millions de dollars, qui compte 24 turbines d’une capacité de 122,4 MW et s’achève cette année.

TransAlta Renewables a en cours de construction son projet éolien Garden Plain de 195 millions de dollars avec 26 turbines créant 130 MW d’électricité avec Pembina Pipeline ayant un accord d’achat pour 100 MW sur 18 ans. Le projet devrait se terminer cette année. La société a un autre projet au stade de la proposition, le projet Tempest Wind de 105 millions de dollars et 70 MW.

Le projet éolien Lanfine North de Pattern Energy, d’une valeur de 200 $, qui ajoute 150 MW au réseau, est également en construction et devrait s’achever cette année. Le parc éolien Stirling de 170 millions de dollars et 113 MW de Greengate Power Corporation devrait également être achevé fin 2022 ou début 2023.

La société internationale EDF Renewables a plusieurs projets sur le marché albertain. EDF Renewables North America envisage de commencer la construction de son parc éolien Bull Trail, au sud d’Irvine, plus tard cette année avec une date opérationnelle de 2024. Bull Trail se compose de 51 tours et turbines qui pourraient produire cumulativement 270 mégawatts d’électricité dans des conditions de pointe. Un système de collecteur souterrain serait installé, ainsi que des routes et une sous-station spécifique au projet et une connexion aux lignes de transmission AltaLink à proximité. Le projet est estimé à 500 millions de dollars.