La Gazette du Vignoble – Martha’s Vineyard News

Une mise à jour du hangar d’hélicoptères qui permettrait à Vineyard Wind de se connecter à son parc éolien offshore par voie aérienne et maritime a été ouverte jeudi lors d’une audience publique devant la Commission Martha’s Vineyard.

« Le hangar a deux fonctions principales », a déclaré Sarah Schweitzer, représentante de Vineyard Wind, lors de la réunion. « Le premier est le stockage et l’entretien de l’hélicoptère. Et puis le second est les installations de soutien des techniciens pour le [technicians] qui viendra embarquer dans l’hélicoptère.

La proposition est en cours d’examen par la commission en tant que développement d’impact régional (DRI). Le hangar fait partie d’un plan plus vaste de Vineyard Wind pour construire une série de bâtiments à l’appui de son parc éolien, qui sera situé à environ 15 milles au sud de l’île. Vineyard Wind prévoit que la ferme sera opérationnelle en 2023.

Vineyard Wind réaménage actuellement le terminal maritime de Tisbury en une zone de stockage de maintenance, un projet approuvé par la commission l’année dernière. En juin, la commission a ouvert une audience publique sur un projet de construction d’une installation d’exploitation supplémentaire sur Beach Road à Vineyard Haven.

La société a obtenu l’approbation fédérale pour construire le parc éolien de 62 turbines, qui fournira 800 mégawatts d’énergie renouvelable au réseau de la Nouvelle-Angleterre et réduira les émissions de carbone d’environ 1,6 million de tonnes par an. Entre les différentes installations, l’objectif est de fournir une quarantaine d’emplois à l’année sur l’île.

La proposition est de démolir un hangar d’environ 8 500 pieds carrés, qui a été construit à l’origine en 1973 et est actuellement utilisé pour le stockage. Le nouveau hangar aurait une superficie d’un peu plus de 9 000 pieds carrés et comprendrait de l’espace pour un hélicoptère, des salles de bains pour le personnel et un espace de stockage. Le hangar est destiné à servir la durée de vie opérationnelle de 30 ans du parc éolien.

« Le hangar n’est conçu que pour un seul hélicoptère », a déclaré Mme. dit Schweitzer.

Le plan est d’utiliser l’hélicoptère toute l’année pour transporter les techniciens vers et depuis la ferme, effectuer des inspections visuelles et aider aux réparations au besoin. L’hélicoptère devrait effectuer entre deux et quatre allers-retours par jour pendant environ 300 jours par an en fonction des conditions météorologiques. L’hélicoptère sera utilisé conjointement avec des bateaux pour transporter l’équipage.

« L’hélicoptère et les navires opéreront ensemble. C’est une solution intégrée », a déclaré Mme. dit Schweitzer. « Ils se complètent tous les deux pour l’opération globale, donc l’hélicoptère est aussi important que les navires. »

L’hélicoptère est aussi important, Mme. Schweitzer a déclaré qu’en raison de cela, il atténue les risques pour la baleine noire de l’Atlantique Nord causés par la circulation des bateaux.

« Une grande partie de l’hélicoptère est liée à la baleine noire de l’Atlantique Nord », a-t-elle déclaré.

Les questions du commissaire portaient sur le trafic aérien et la fonction du hangar.

Le commissaire Doug Sederholm s’est interrogé sur la trajectoire de vol de l’hélicoptère et sur le bruit généré par celui-ci.

« Il y a deux grandes zones résidentielles directement au sud de l’aéroport de chaque côté de la trajectoire de vol vers la piste principale », a déclaré M. dit Séderholm. « Et il ne semble pas qu’il soit interdit aux hélicoptères de survoler ces zones résidentielles. »

Le directeur de l’aéroport, Geoff Freeman, a déclaré que l’opérateur d’hélicoptère conclura un accord écrit avec le contrôle du trafic aérien pour éviter les zones résidentielles.

« Nous sommes sur la bonne voie pour avoir un accord global qui tirera des leçons de tout impact sur les communautés », a déclaré M. dit Freeman.

Le commissaire Fred Hancock a demandé si l’hélicoptère sera utilisé pour effectuer des travaux aériens sur les éoliennes.

« L’hélicoptère livrera principalement l’équipage », a déclaré Mme. dit Schweitzer. « Il ne planera pas à côté des turbines pour aucun travail ; ça va livrer [technicians] et l’équipement »

Dans d’autres affaires jeudi, les commissaires ont voté à l’unanimité pour approuver le plan directeur du Island Autism Group. Le plan est de fournir des résidences et des programmes aux Insulaires vivant avec l’autisme sur un campus de style ferme à West Tisbury.

« C’est un tel plaisir d’examiner un projet qui est si bien pensé et qui fournit un service aussi formidable à la communauté », a déclaré la présidente du MVC, Joan Malkin.