La France prévoit de stimuler les énergies renouvelables alors que l’inflation menace les projets

La France a annoncé un premier paquet de mesures d’urgence pour accélérer le développement des énergies renouvelables dans le pays, avec plusieurs projets éoliens et solaires actuellement menacés par l’inflation et la hausse des coûts de construction.

Le ministère de la transition énergétique précise que ces projets sont « indispensables pour renforcer au plus vite notre indépendance énergétique et accélérer notre production d’électricité décarbonée ».

Le gouvernement estime qu’entre six et sept gigawatts d’électricité solaire et cinq à six gigawatts d’électricité éolienne pourraient être perdus alors que les projets ont du mal à gérer la hausse des coûts.

« En cette période de forte inflation, l’augmentation du coût des matériaux de construction entraîne le report voire la suspension de nombreux projets de production d’énergies renouvelables, leurs coûts réels n’étant plus couverts par le prix d’achat garanti par l’État de l’électricité ou du biométhane. », lit-on dans un communiqué du ministère de la transition énergétique.

La France tire actuellement environ 20 % de son électricité de sources renouvelables. Cela en fait le seul pays de l’Union européenne à ne pas avoir atteint l’objectif d’avoir 23% de son mix énergétique composé de sources renouvelables d’ici 2020.

Lire la suite : Panneaux solaires sur une propriété française : comment fabriquer soi-même son électricité

Plan pour accélérer le développement des énergies renouvelables

Le ministère de la Transition énergétique a dévoilé dimanche 28 juillet sa première série de mesures pour accélérer le développement des énergies renouvelables.

elles sont:

  • Les projets d’énergie renouvelable en voie d’achèvement peuvent vendre leur électricité à des tarifs plus élevés jusqu’à 18 mois avant l’entrée en vigueur des contrats signés lors des appels d’offres

  • La hausse du coût des matériaux doit être prise en compte pour tous les futurs projets d’énergies renouvelables et de biométhane

  • Les tarifs réduits pour l’installation de panneaux solaires sur les bâtiments devraient être gelés pour le reste de cette année

  • Tous les projets renouvelables qui ont déjà remporté des appels d’offres peuvent augmenter leur capacité de production jusqu’à 40 % avant leur achèvement

  • Les installations de production de biométhane ayant obtenu leur autorisation environnementale bénéficieront d’un délai supplémentaire avant de devoir démarrer leurs activités

D’autres mesures devraient être annoncées vers la fin de l’été.

Jacques Percebois, économiste et expert en énergies renouvelables, a déclaré à Ouest-France que les mesures « visent notamment à encourager les investissements dans les énergies renouvelables en assurant certains avantages », dont la plupart sont déjà en place.

Il a dit que pour aller plus loin, le gouvernement doit viser l’augmentation de la production d’énergie éolienne.

Lire la suite : Greenpeace France : La lutte contre le changement climatique est notre priorité

l’énergie éolienne

La France ne compte actuellement qu’un seul parc éolien offshore actif situé au large de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Il compte 27 turbines déjà installées et 53 doivent encore être achevées d’ici la fin de cette année.

Six autres parcs éoliens devraient être implantés en France d’ici 2027, situés à : Fécamp (Seine-Maritime), les îles d’Yeu et de Noirmoutier (Vendée), Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), Courseulles-sur- Mer (Calvados), Dieppe-Le Tréport (Seine-Maritime) et Dunkerque (Nord).

Lire la suite : La Belgique porte plainte auprès de la France contre le projet éolien offshore de Dunkerque

Lire la suite : La France va construire six réacteurs nucléaires et 50 parcs éoliens offshore

La France produit actuellement environ 16,5 GW d’électricité éolienne, selon les derniers chiffres d’EDF de 2019.

Le gouvernement vise une production comprise entre 21,8 GW et 26 GW d’ici 2023.

Il vise également à augmenter sa production d’électricité éolienne offshore à 40 GW d’ici 2050.

La France produit actuellement environ 10 GW d’énergie solaire, selon les chiffres d’EDF de 2019. Le gouvernement vise à augmenter ce chiffre à 100 GW d’ici 2050.

Articles Liés

Plan de renationalisation d’EDF : va-t-il baisser les factures des usagers en France ?

Les panneaux solaires colorés peuvent offrir une solution pour les zones protégées en France

La France ne devrait « plus avoir besoin de gaz russe d’ici trois à quatre ans »