Développements de juillet dans le secteur des transports

La décarbonisation des transports n’en est qu’à ses débuts malgré la contribution importante que ce secteur devra probablement apporter à la réduction des émissions nocives de gaz à effet de serre et de la pollution atmosphérique. Le besoin urgent de changement se reflète dans le rythme rapide de l’élaboration des lois et des politiques visant à accroître la capacité des transports publics et les infrastructures de transport actif, ainsi qu’à remplacer les combustibles fossiles par des combustibles provenant de sources renouvelables. Nous identifions ici quelques-uns des principaux développements au cours du mois écoulé.

Au niveau de l’UEla Commission européenne a proposé un règlement du Conseil permettant l’exemption de notification préalable en vertu Règles de l’UE en matière d’aides d’État de certains types d’aides au transport ferroviaire, fluvial et multimodal. La Commission vise à accroître la sécurité juridique et à réduire la charge administrative liée aux mesures d’aide nationales soutenant le transfert du fret et des passagers de la route vers des solutions de transport moins polluantes. La proposition vise à combler une lacune du cadre juridique actuel en mettant en place un règlement d’habilitation du Conseil permettant à la Commission d’introduire des exemptions par catégorie pour les aides dans les domaines suivants : (a) la coordination des transports, et (b) le remboursement de l’acquittement de certains obligations inhérentes à la notion de service public, à l’exclusion des compensations de service public relatives aux services publics de transport de voyageurs, qui relèvent du règlement (CE) n° 1370/2007. La Commission a annoncé son intention d’introduire un nouveau règlement d’exemption par catégorie après l’adoption de cette proposition ici.

Hydrogène est considérée comme une solution à long terme pour remplacer les énergies fossiles, notamment pour le fret lourd et le transport maritime. La Commission a poursuivi le déploiement de son récent paquet REPowerEU (voir notre exposé précédent ici) avec la publication d’un autre document de travail des services intitulé Mise en œuvre du plan d’action REPowerEU : besoins d’investissement, accélérateur d’hydrogène et réalisation des objectifs en matière de biométhane. La Commission a également approuvé le premier projet important d’intérêt commun dans le secteur de l’hydrogène, dans le but de développer des technologies innovantes pour la chaîne de valeur de l’hydrogène afin de décarboner la mobilité et les processus industriels.

Le transport est considéré dans le contexte d’une approche plus holistique transformation sociétale dans le briefing de la Commission sur les villes intelligentes, qui comprend les thèmes des bâtiments économes en énergie, des sources d’énergie renouvelables intégrées, des systèmes de chauffage et de refroidissement durables et des réseaux de transport.

Cendre La technologie autour des changements de véhicules, l’UE a également mis en vigueur un nouveau règlement sur la sécurité générale des véhicules (voir le communiqué de presse ici) qui introduit une gamme de systèmes avancés d’assistance à la conduite obligatoires pour améliorer la sécurité routière et établit un cadre juridique pour l’homologation des véhicules automatisés et entièrement sans conducteur dans l’UE. La Commission mène également une consultation jusqu’au 28 septembre 2022 sur les règles de contrôle technique des véhicules, y compris en ce qui concerne les contrôles routiers pour les véhicules utilitaires.

Irlande a été en train ces derniers mois de transposer le Clean Energy Package, le corps de la législation européenne sur l’énergie et le climat actuellement en vigueur. L’une des mesures récentes est le règlement de l’Union européenne (énergies renouvelables) (2) 2022 (SI 350/2022) qui vise à donner effet à plusieurs dispositions de la directive sur les énergies renouvelables (UE) 2018/2001. La directive sur les énergies renouvelables comprend des dispositions sur l’utilisation des énergie provenant de sources renouvelables dans le secteur des transports (et sa prochaine itération, actuellement en cours de négociation dans le cadre de Fit for 55, va plus loin dans l’effort d’intégration des énergies renouvelables dans les transports). Les dispositions transposées comprennent les articles 25 (Intégration des énergies renouvelables dans le secteur des transports), 26 (Règles spécifiques pour les biocarburants, les bioliquides et les combustibles issus de la biomasse produits à partir de cultures vivrières et fourragères), 27 (Règles de calcul concernant les parts minimales d’énergie renouvelable dans le secteur des transports), 28 (Autres dispositions relatives aux énergies renouvelables dans le secteur des transports), 29 (Critères de durabilité et de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour les biocarburants, les bioliquides et les combustibles issus de la biomasse), 30 (Vérification du respect des critères de durabilité et de réduction des émissions de gaz à effet de serre) , et 31 (Calcul de l’impact des gaz à effet de serre des biocarburants, des bioliquides et des biocombustibles).

Le gouvernement irlandais s’est précédemment engagé, dans le cadre du plan d’action pour le climat 2021, à élaborer une feuille de route pour hydrogène. La Direction de l’Environnement, du Climat et de la Communication consulte désormais jusqu’au 2 septembre 2022 sur l’élaboration d’une stratégie hydrogène. Le ministre a également lancé une campagne sur le climat conversation pour inviter le public à s’exprimer d’ici le 9 septembre sur la garantie d’un avenir durable. sur le transport public Avant, le gouvernement a approuvé l’analyse de rentabilisation préliminaire pour faire avancer le projet ferroviaire MetroLink, destiné à relier l’aéroport de Dublin au centre de Dublin (voir le communiqué de presse ici). Concernant Véhicules, le ministère de l’Environnement, du Climat et des Communications a modifié la structure des subventions pour les véhicules électriques et à faibles émissions afin de se concentrer davantage sur les véhicules utilitaires et les subventions de recharge à domicile/appartement. Le gouvernement a publié ici des documents politiques pertinents, ainsi que des questions-réponses sur les carburants renouvelables et l’E10.

les mesures concernant les transports peuvent fortement soutenir la transition verte en apportant des réductions significatives des émissions de gaz à effet de serre et des améliorations de la qualité de l’air, tout en favorisant la croissance de la productivité et en renforçant la résilience des écosystèmes industriels

https://eur-lex.europa.eu/legal-content/EN/ALL/?uri=comnat%3aCOM_2022_0327_FIN

.