Deux parcs éoliens en Croatie concluent un accord PPA marchand et quittent le programme de subventions FiT

Les centrales éoliennes ZD 6 et ZD 2 & 3 sont parmi les premières centrales d’énergie renouvelable à quitter volontairement le régime de subvention du tarif de rachat (FiT) en Croatie. Professio Energia a signé un accord PPA avec Danske Commodities, qui fournit désormais des services de mise sur le marché pour les deux installations.

Le développeur d’énergies renouvelables et gestionnaire d’investissements Professio Energia et la société de négoce d’énergie Danske Commodities ont signé un contrat d’achat d’électricité (PPA) pour deux parcs éoliens en Croatie. Ils ont déclaré que les installations sont parmi les premières du pays à quitter volontairement le programme de subvention du tarif de rachat (FiT).

Danske Commodities fournit désormais des services de mise sur le marché pour les centrales éoliennes terrestres ZD 6 (Zadar 6) et ZD 2 & 3 (Zadar 2 & 3), situées dans la région de Zadar en Dalmatie. Ils ont une capacité combinée de 46 MW et une production annuelle moyenne d’électricité de 141 GWh au total. La puissance totale de raccordement au réseau est de 45 MW.

Klarić : Le nouvel accord devrait augmenter la valeur et la compétitivité des deux parcs éoliens

« Les parcs ZD 6 et ZD 2 & 3 ont été parmi les premiers projets éoliens jamais construits conjointement par Professio Energia. Ils fournissent de l’énergie renouvelable aux ménages croates depuis plus de dix ans et nous sommes fiers qu’ils soient parmi les premiers en Croatie à quitter volontairement le programme de subventions FiT. En concluant un PPA de mise sur le marché avec une société commerciale expérimentée comme Danske Commodities, nous espérons augmenter encore plus la valeur et la compétitivité des actifs », a déclaré Mario Klarić, PDG de Professio Energia.

La voie est tracée pour les accords PPA dans les Balkans

Danske Commodities a pour objectif stratégique d’augmenter la valeur de l’énergie renouvelable, la rendant capable d’être compétitive aux conditions du marché, a déclaré Tor Mosegaard, vice-président de la société et responsable du commerce européen de l’électricité.

En décembre, Danske Commodities a signé le premier PPA post-alimentation à consommer en Croatie entre deux acteurs non étatiques du marché. Elle est devenue responsable du négoce et de l’équilibrage du parc éolien de 9,6 MW de wpd à Orlice.

Les centrales éoliennes ZD 6 et ZD 2 & 3 ont été mises en service respectivement en 2010 et 2012

« Danske Commodities négocie de l’énergie en Croatie depuis plus d’une décennie et nous fournissons désormais des services de marché de l’énergie à la majorité des membres du groupe d’équilibrage du pays. En collaboration avec des développeurs ambitieux d’énergies renouvelables comme Professio Energia, Danske Commodities veut établir une norme pour que davantage de transactions soient conclues dans la région des Balkans, afin que nous puissions faire avancer la transition énergétique », a déclaré Mosegaard.

Les parcs éoliens ZD 6 et ZD 2 & 3 appartiennent à EKO et Velika Popina, coentreprises entre Professio Energia (50 %) et ENCRO (50 %). ZD 6, mise en service en 2010, a une capacité de 9,2 MW et une production annuelle moyenne de 26 GWh. Les ZD 2 & 3 ont été mises en service en 2012. Elles ont une capacité combinée de 36,8 MW et une production moyenne de 115 GWh par an.

Les deux installations sont détenues conjointement par Professio Energia et ENCRO

Professio Energia, détenue par des investisseurs institutionnels croates, des fonds de pension et des compagnies d’assurance, est cotée à la Bourse de Zagreb. Il a déclaré avoir un portefeuille de projets de développement et d’exploitation de plus de 300 MW.

Danske Commodities est une société de négoce d’énergie spécialisée dans le négoce d’électricité et de gaz à court terme et offre des services d’équilibrage, d’optimisation et de couverture aux producteurs et fournisseurs d’énergie. La société est active dans 40 pays. Il s’agit d’une filiale à 100 % de la société norvégienne Equinor.

Les prix du marché de l’électricité sont plusieurs fois plus élevés que ceux du système d’incitations

L’association Renewable Energy Sources of Croatia (RES Croatia) a expliqué à Balkan Green Energy News que les entreprises qui résilient un contrat de rachat ne subissent aucune conséquence, si ce n’est l’impossibilité de remettre les centrales électriques dans le régime d’incitations. Il convient de noter que les tarifs libérés par une telle décision ne peuvent pas être attribués à un autre opérateur car la Croatie est passée entre-temps aux primes et aux contrats sur différence (CfD).

« Dans la situation où les prix sur le marché de l’électricité continuent d’augmenter, on peut s’attendre à une tendance à l’arrivée de projets SER sur le marché. Plusieurs projets RES l’ont déjà fait, et ceux qui ont moins de cinq ans avant l’expiration de leur contrat y réfléchissent également », ajoute le communiqué. RES Croatie a souligné que le prix moyen de l’électricité à un jour sur la bourse nationale CROPEX était de 360 ​​EUR par MWh en juillet, avec un pic de 520 EUR par MWh, soit plusieurs fois plus que dans le système FiT. Le prix était de 430 euros par MWh hier et il est passé à 443,5 euros par MWh aujourd’hui.

Le mois dernier, la première enchère croate pour des projets d’énergie renouvelable à grande capacité installée s’est tenue avec une très faible réponse des investisseurs.



Post-vues :
44